Actualites sur les drones

LE BLOG DE REFLEX VIDEO

L'université danoise d'Aalborg a réalisé des crash tests simulant l'impact d'hélices de drone sur la chair.

 

Impact dhelices en plastique sur la chair          Impact dhelices en carbone sur la chair

Pour simuler une collision à grande vitesse entre un drone en évolution et un être humain, les chercheurs ont testé l’impact de deux types d’hélice différentes, l'une en plastique et l’autre en carbone, sur un morceau de couenne de porc qui ressemble à de la chair humaine. Les drones ont été lancés respectivement à 11 mètre par seconde (environ 40 Km/h) et à 9 mètres par seconde (environ 32 Km/h)

Les résultats de l’expérience ont été filmés en slow motion.

Crash test réalisé avec une hélice de drone en plastique

Crash test réalisé avec une hélice de drone en carbone

Les premières tentatives sont intéressantes car elles montrent clairement ce qui pourrait se produire lorsqu'un drone frappe un être humain. Généralement, on pense que c'est le tranchant de l'hélice le plus dangereux. Même si cela occasionne des dégâts, le plus à craindre est la pénétration profonde de l'hélice elle même dans les chairs ou un organe, d’où l’importance de respecter la législation Française en matière de pilotage de drones.