Vous avez un projet de réalisation de prises de vues aériennes, mais vous ne savez pas par où commencer ? La première chose est de choisir un prestataire drone qualifié. Mais le problème c'est qu'il y a sur le marché de plus en plus de prestataires qui proposent leurs services de prises de vues aériennes, la concurrence se fait de plus en plus forte entre les opérateurs qui se disent tous professionnels et les tarifs varient du simple au double pour une prestation de prise de vue. Alors comment choisir ?

D'un point de vue règlementaire :

La première chose à vérifier c’est si le télépilote qui vous propose ses services ou que vous avez trouvé sur le web est agrée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Dans ce cas, il est en mesure de vous fournir son attestation de déclaration d'activité, ou anciennement attestation de dépôt de MAP (Manuel d’Activités Particulières). Une manière simple de vérifier si le prestataire de prise de vue est agréé, voici la liste des opérateurs de drone autorisés en France fournit par la DGAC au 30 août 2017 (liste mise à jour régulièrement sur http://www.developpement-durable.gouv.fr. Pour trouver le nom du prestataire, faites CTRL+F et recherchez son nom. En ce qui me concerne vous me trouverez en tapant "Nicolas Querbouet".

Deuxièmement, le prestataire drone doit avoir souscrit une assurance spécifique couvrant les risques liés au pilotage de drone, c'est OBLIGATOIRE ! L’attestation d’assurance doit être valide et doit pouvoir vous être présentée.

Enfin, dans le cadre d'un vol en zone peuplée ou agglomération (scénario S3), depuis le 1er janvier 2016, le télépilote doit avoir déclarer la mission auprès de la préfecture du département concerné avec un préavis de 5 jours ouvrés minimum avant la mission.

Ces trois points sont fondamentaux. Si un prestataire n’est pas en mesure de vous présenter ces documents, ne travaillez pas avec lui car en cas d’incident, en tant que donneur d’ordres vous pourriez être inquiété par la justice.

Réflex Vidéo peut justifier de ces documents à tous moments, avant la prestation et en cas de contrôle sur le terrain.

D'un point de vue technique :

Il ne suffit pas de savoir piloter un drone ou d'avoir le dernier cri en matière de drone pour réaliser de belles images !

En effet, la prise de vue aérienne par drone est un vrai métier, qui demande de vraies capacités de pilotage et de cadrage et les connaissances de l'audiovisuel. Sur le marché l’offre est très variée, et les outils utilisés ne permettent pas tous d’obtenir des images de bonne qualité. Le danger majeur de l’activité aujourd’hui est dû à des prestataires qui proposent leurs services, sans mesurer l’exigence de l’activité et de la règlementation.

Quel type de prise de vue avez-vous besoin ?

Avant toute chose, il va falloir déterminer quel est votre besoin. Il faut définir le type de prestation que vous souhaitez : photo, vidéo et exigences techniques.

Quels sont les lieux de tournage ?

Il va falloir déterminer où va se situer la prise de vue aérienne : hors zone peuplée, en agglomération, dans un lieu protégé, en zone classée sensible, en intérieur...

Quand aura lieu le tournage ?

Les dates doivent être arrêtées à l’avance, en conservant néanmoins une certaine souplesse pour des raisons météorologiques, pour permettre d’obtenir les autorisations de vols spécifiques si nécessaire.

Quelle sera la durée d'intervention ?

Il va falloir essayer d'évaluer la durée d'intervention de l'opérateur. N’avez-vous besoin que d’une dizaine de photographies aériennes ou de nombreux plans aériens ?

Enfin, le dernier conseil est de choisir un prestataire qui travaille avec passion et non pour l'appât du gain !