La première étape consiste à obtenir toutes les autorisations nécessaires en fonction des scénarios de vol.

Autorisations préfectorales

Les vols en zones peuplées ou en agglomérations (scénario S3) sont soumis à des règles plus strictes que les vols hors zones peuplées (scénarios S1 et S2) et nécessitent d'obtenir l'accord préalable de la préfecture du département concerné.

Autorisations complémentaires

Si le tournage se déroule dans une zone réglementée, il est impératif d'effectuer des démarches complémentaires auprès de la DGAC ou de l'organisme gestionnaire de la zone.

Préparation de la mission

Une fois les autorisations réunies, il faut préparer minutieusement le vol :Etude des cartes aéronautique avant de voler avec son drone

  • Consulter les cartes aéronautiques et l'information aéronautique pour déterminer le scénario approprié et connaître les règles particulières d'utilisation de l'espace aérien pouvant avoir une incidence sur la sécurité du vol.
  • Consulter les conditions météo prévues pour la date et le lieu de déroulement de la mission.

Dans les airs, rien n'est anodin et ne doit être laissé au hasard !!!

Sur la zone de tournage

Le télépilote du drone est seul responsable de la sécurité des personnes et des biens qui se trouvent dans son périmètre d'action.

S'il estime que les conditions présentent un danger pour les personnes ou les biens, le télépilote doit être à même de reporter ou d'annuler la mission.

Préparation du terrain

Le jour de la mission, le télépilote effectue une reconnaissance visuelle du terrain, repère les éventuels obstacles naturels ou artificiels et valide les conditions météo locales. Il identifie une ou plusieurs zones au sol de telle sorte que le drone puisse à tout instant en atteindre une en cas de panne, sans risques de dommages aux tiers au sol.

Ensuite les zones de décollage et d'évolution du drone sont déterminées.

Balisage d'une zone de décollage

Avant chaque mission, une zone de décollage interdite au public est définie à l'aide de poteaux de signalisation et de rubalise afin d'éviter tout risque pour les tiers.

Protection d'une zone de décollage avec de la rubalise

Cette zone d'exclusion permet de tenir le public à une distance de sécurité minimale de 30 mètres.

Ainsi, sauf pour les personnes qui participent au tournage et qui ont été informées des risques et de la procédure en cas d’accident (signature d'une attestation), personne ne doit se trouver sous le drone ou à moins de 30 mètres.

Check-list pré vol

Avant chaque décollage, le télépilote effectue une check-list pour vérifier point par point tous les éléments de sécurité de l'appareil.

Une fois la check-list effectuée, le drone va pouvoir entrer dans sa phase de vol et plus personne ne doit se trouver dans la zone.

Essais en vol

Cette étape est importante et indispensable au bon déroulement de la mission, car au delà des essais du drone proprement dit, ces essais permettent de détecter les éventuelles interactions extérieures néfastes sur le comportement du matériel (perturbations magnétiques, difficultés à maintenir un stationnaire GPS...).

Une fois ces derniers contrôles réalisés, la batterie est remplacée et la mission peut commencer !

Toutes ces vérifications et ce travail en amont prennent du temps et vous commencez à comprendre le coût d'une prise de vues aériennes !